Jeff Kendall-Weed – pro rider IBIS Bicycles

Alors que nous étions en visite chez Ibis pour la présentation du RIPMO, nous avons fait la rencontre de Jeff Kendall-Weed.

Si vous ne le connaissez pas encore, jetez un œil à cette vidéo :

Le rider qui maltraite le Ripmo avec un grand sourire c’est Jeff !

Comme on a bien sympathisé avec ce personnage atypique, on lui a proposé une petite interview pour que vous fassiez connaissance.

Race Co : Jeff, on te voit rouler en Ibis sur des vidéos et des photos régulièrement ces derniers temps, mais avant de parler de ça, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Jeff : Aujourd’hui, je suis à la fois mari, père de famille et rider professionnel.
Après avoir obtenu un diplôme universitaire en 2008 en pleine crise financière, j’ai passé des mois et des mois à chercher un emploi. Finalement, j’ai eu l’opportunité de travailler dans l’entrepôt d’Ibis Cycles. Puis, j’ai évolué vers les bureaux, au service commercial où je suis resté jusqu’en 2015. Début 2015, je suis passé à WTB, où j’ai dirigé International Sales, en me concentrant sur les régions Asie / Pacifique / Amérique Latine.

RC : Et niveau ride, quelle est ton expérience ?

J : Gamin, j’ai commencé par faire de la race en BMX et quelques compétitions de trial. Durant mes années universitaires, je me suis mis à rouler en DH, en Dual et en 4x. J’ai vécu à Alicante en Espagne, de 2005 à 2006, c’est là que j’ai vraiment commencé le VTT. J’ai fait quelques descentes de Coupe du Monde UCI, une Maxiavalanche en Andorre, une coupe Maxxis au Portugal et de nombreuses courses locales espagnoles.

En 2012, les premières compèt d’Enduro voient le jour aux États-Unis. J’ai vraiment apprécié ce format de course, et je me suis bien débrouillé. J’ai fait un maximum de races entre 2013 et 2016. Mais en 2016, je me suis cassé le bassin pour la deuxième fois. Je me suis rendu compte qu’avec un bébé en route, je devais être plus prudent. Je me suis recentré sur ce que je fais de mieux : les vidéos cools !

Simultanément à mon travail “industriel”, je faisais beaucoup de vidéos de vélo. À partir de 2014, ça a commencé à vraiment décoller, ce qui nous a tous surpris ! Et puis au fur et à mesure que cela prenait de l’importance, j’ai reçu un soutien suffisant de tous mes sponsors pour faire passer la vidéo au stade supérieur. Pour chaque projet je devais jongler avec les partenariats, l’organisation avec les vidéastes et les photographes, la logistique, la rédaction d’articles et la gestion des relations publiques, c’est presque devenu un emploi à temps plein ! Mais j’ai dû quitter WTB fin 2017 pour passer plus de temps avec mes proches. Maintenant, je travaille quelques demi-journées par semaine sur les projets vidéos et le reste je le passe avec mon bébé et ma famille.

RC : On te voit donc régulièrement sur les media Ibis ; que fais-tu exactement chez eux ?

J : Je n’ai pas de titre officiel chez Ibis, je ne suis plus employé. Je suis un athlète médiatisé et mon rôle est de créer des vidéos amusantes et passionnantes pour animer la communauté. C’est une mission très enrichissante, je suis impatient de commencer chaque nouveau projet ! Je donne aussi aux ingénieurs des retours sur les vélos, la suspension…

RC : Pour finir, quelle est ta vision du ride ?

J : Avec un long parcours en compétition, ma vision du pilotage est d’être propre, en contrôle, et de trouver la trajectoire la plus fluide possible pour descendre une trace. Parfois, il faut être relâché, d’autres fois, il faut de la précision. Je m’efforce d’être un pilote complet et équilibré. Et je roule surtout parce que c’est du plaisir pur et simple. Je suis très influencé par le monde de la moto, du coup, je pilote souvent mon Ibis comme si j’étais sur ma KTM ! J’interprète la piste comme une séquence infinie de pièces de puzzle, et le pilotage devient simplement l’outil qui les relie entre elles, c’est mon but ultime.

Notre interview se termine en discutant de tout et surtout de vélo avec Jeff, un passionné qui aime avant tout une chose… RIDER !

Photos Benjamin wild©

SBG by TRANSITION

On profite de l’arrivée du nouveau Transition Sentinel Carbon pour vous expliquer le SBG.

Le SBG, Speed Balanced Geometry, est une nouveauté 2018 de Transition.

C’est un nouveau concept un peu aux antipodes de ce qui se fait actuellement. Transition l’a lancé en partant du constat que les géométries actuelles sont prévues pour aller de plus en plus vite mais deviennent de plus en plus exigeantes. Les « reach » ne cessent de s’allonger, les « stack » ont des angles toujours plus couchés et les offsets de fourches augmentent leurs déports. Alors ok, ces géométries permettent d’être plus stable à haute vitesse et de rouler toujours plus fort… quand on est pilote pro ! Le commun des mortels à deux roues se retrouve vite avec un vélo exigeant, difficile à faire tourner et au final pas amusant à rider à des vitesses « normales».

La question que s’est posée l’équipe de création de la marque américaine est la suivante :

Comment faire pour rendre un vélo maniable et facile à rouler à faible vitesse mais toujours aussi stable et efficace quand ça va vite ?

Leur réponse, c’est le SBG !

Lire la suite »

NOUVEAU IBIS RIPMO – 29″

Bienvenu au tout nouveau 29 pouces


Né des amours d’un Ripley et d’un Mojo HD4, le tout nouveau RIPMO est un tueur à grandes roues, toujours prêt à faire un tour de plus, qu’il s’agisse d’attaquer une montée à la force des mollets ou d’une navette en bagnole.  Avec un cadre à moins de 2,3 kg et 145 mm de suspension DW-link super efficace (160 mm à l’avant), c’est le vélo le plus polyvalent jamais construit par Ibis.

Lire la suite »

NOUVEAUX GRIPS SB3

GRIPS FLOWY AM

Grips simple lock embout fermé


Prix Public Conseillé : 19.90€ TTC

Le grip le plus évolué jamais produit par SB3 !

Deux ans de travail pour vous proposer le grip ultime pour la pratique de la randonnée et du All Mountain.
Sa forme ergonomique apporte du confort et une meilleure tenue du vélo. Ses larges pads ventilés permettent une meilleure évacuation de la transpiration et une meilleure tenue. L’épaisseur différenciée de la gomme permet un meilleur filtrage des vibrations et une tenue en main incomparable. La forme de ses pads est prévue pour accompagner vos mouvements sur le guidon, se déformant pour apporter du confort à certains endroits ou au contraire caler votre main pour plus de maitrise. Bref nous avons mis toute notre expérience du VTT au service de ce grip pour vous connecter encore mieux à votre vélo.

Lire la suite »